Foirerecherche Les acteurs de la science, du développement et de la politique ont exploré ensemble les meilleures manières d'atteindre les ODD. KFPE

Dix-sept objectifs. Plus de 160 sous-objectifs et autant d’opportunités. L’Agenda 2030 de développement durable fournit un plan mondial d’action vers un développement plus équitable et plus durable. Mais quels sont les dilemmes auxquels sont confrontés les acteurs dans la mise en œuvre de ces objectifs ? Quelles approches seront les plus à même de pallier les besoins dans les domaines social, environnemental et économique ? Comment mettre en place des partenariats adéquats ?

Ces questions ont guidé les échanges entre acteurs scientifiques, sociaux et politiques lors de la foire de la recherche organisée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et la Commission pour le partenariat scientifique avec les pays en développement (KFPE) en novembre 2016. Quid de cette journée ? La recherche peut contribuer de manière importante aux efforts transfrontaliers, transsectoriels, transculturels et transdisciplinaires nécessaires à la réalisation de ces objectifs, si on lui en donne les moyens.

Le programme suisse de recherche sur les problèmes de développement mondiaux (Swiss Programme for Research on Global Issues for Development ; r4d), un instrument conjoint de la DDC et du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), finance des partenariats de recherche entre la Suisse et des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine afin de fournir aux décideurs politiques et aux praticiens des connaissances pertinentes sur le plan scientifique et du développement. Le développement durable guide ce programme qui se concentre sur cinq défis mondiaux : conflits sociaux, emploi, sécurité alimentaire, gestion des écosystèmes et financement des systèmes de santé. Le dernier appel à projets de r4d, actuellement ouvert, encourage des projets de recherche qui mettront le doigt sur les dilemmes et les synergies au sein de l’Agenda 2030 et généreront un savoir transformateur. L’occasion pour la communauté scientifique suisse et internationale de s’impliquer directement dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030.