4 actualité

swisspeace / KOFF

Training

Cours d’été : Soudan du Sud – des leçons pour les études sur la paix et les conflits ?

Comment les études sur la paix et les conflits peuvent-elles aider à comprendre les dynamiques du conflit au Soudan du Sud, et comment les leçons tirées de ce contexte peuvent-elles faire avancer la recherche ? Le cours d’été de 5 jours de swisspeace passe en revue les débats universitaires et politiques actuels sur la résolution des conflits, la promotion de la paix et le renforcement de l’État et les met en perspective dans le contexte sud-soudanais.

Quelles sont les principales évolutions qui ont marqué le Soudan du Sud depuis son indépendance en 2011 ? Quels sont les acteurs clés et les principaux moteurs de conflit aujourd’hui ? Comment le conflit armé actuel fait-il écho aux guerres civiles précédentes et quelles sont les leçons tirées des efforts en matière de paix et de renforcement de l’État antérieurs à l’indépendance ? Quel rôle a joué le processus de médiation mené récemment par l’IGAD ? Comment traiter le conflit à la racine et quel est le rôle des acteurs extérieurs dans ce processus ?

Les participants se pencheront sur les thèmes spécifiques au contexte sud-soudanais, notamment la formation de l’État, la gouvernance locale, la médiation en faveur de la paix, la société civile et la responsabilité de protéger. Ils feront des études de cas, mèneront des entretiens avec des experts et réfléchiront aux scénarios possibles concernant l’évolution de la situation au Soudan du Sud. Ce cours d’été peut constituer un module du Master of Advanced Studies (MAS) en promotion civile de la paix proposé par swisspeace et l’université de Bâle.

Experts :
Prof. Jok Madut Jok, Department of Social Anthropology, université de Juba et Sudd Institute, Juba, Soudan du Sud
Prof. Dan Large, School of Public Policy, université d’Europe centrale
David Lanz, responsable du programme Médiation, swisspeace
Martina Santschi, Senior Researcher au sein du programme État et conflits, swisspeace
Franziska Sigrist, swisspeace (coordination)

Une année riche en événements pour swisspeace et le KOFF

Pour swisspeace, dont la mise en œuvre de la nouvelle stratégie 2016-2020 a commencé, l’année 2016 a été riche en événements. Le rapport annuel met l’accent sur les grands thèmes que sont la médiation, l’État et les conflits, et le traitement du passé, et évoque les aspects politiques et méthodologiques du travail de la Fondation. Le principe directeur de cette nouvelle stratégie est celui de l’« empreinte légère », selon lequel la responsabilité des processus de promotion de la paix revient en priorité aux organisations locales et laisse davantage à swisspeace une fonction de conseil. Dans ce rapport annuel, grâce à différents exemples pris en Colombie, au Myanmar et en Tunisie, on peut constater que swisspeace est en mesure de créer un espace de discussion et de conseil sans pour autant être sur le devant de la scène, et ainsi effectuer un travail plus efficace et durable en faveur de la paix.

Deux grandes questions ont également été à l’ordre du jour en 2016 pour la plateforme du KOFF, à savoir : comment cette dernière peut-elle augmenter son influence politique, et comment peut-elle mieux user de ses relations internationales pour accroître la place donnée à la promotion de la paix et la rendre plus innovante ? On trouve la réponse à ces questions dans le rapport annuel 2016 du KOFF, notamment dans le texte consacré au commerce des armes en Suisse et dans celui portant sur la mise en œuvre du Programme 2030 des Nations Unies et le rôle de la société civile. Une bonne promotion de la paix nécessite une nouvelle façon de penser, qui sorte des sentiers battus. La plateforme du KOFF est un bon instrument pour cela, car elle rassemble près de 50 organisations aux diverses forces et missions. Les projets présentés dans le rapport annuel soulignent cette force.